L’église du village

Eglise Saint-Pierre

Eglise Saint-Pierre

L’église de Saint-Péran porte le nom d’Eglise Saint-Pierre. Sa construction date du 12ème siècle, l’église était alors une modeste dépendance de l’Abbaye de St-Jacques de Montfort (1152). Le prieuré de Saint-Péran fut aliéné au XVI° siècle environ.

L’église est le principal monument du village, elle a l’architecture typique des vieilles églises rurales du département d’Ille et  Vilaine, elle se compose d’une nef à chevet droit, d’un transept et d’un clocher à l’ouest.

Monogramme gravé

Monogramme gravé

Vieux fond baptismal

La grosse tour carrée surmontée d’une flèche en ardoise porte le monogramme IHS avec la date 1709, date de reconstruction de l’église, au dessus d’un écusson ; sur le coté s’ouvre le vieux « chapitret » (porche rustique) que soutiennent deux grosses colonnes cylindriques, c’est là où l’on publiait les bans sous l’ancien régime. Ce porche abrite de vieux fonds baptismaux de 1402 devenus bénitier.

Au dessus de la porte, le nom des ouvriers qui ont oeuvré à la construction de l’église : Demeuré, Colas, Brise-Orgueil.

L’intérieur de l’église contient une pierre tombale aux armes des Rolland, avec deux autres écussons frustes et un bénitier ovale sculpté. Dans le transept, on peut voir une très petite statue de la vierge sculptée,avec une longue inscription latine rappelant qu’elle a été trouvée dans le tronc d’un chêne en 1522 et apportée à l’église en 1661.  (Un oratoire à Notre Dame du Chêne se trouve sur la route d’Iffendic, en forêt).

L’église a été une nouvelle fois entièrement restaurée entre 2003 et 2005 dans le respect de l’architecture initiale. Cette restauration a été possible grâce à différents types de subventions mais également grâce à la contribution des Saint-Péranais. Preuve en est de l’attachement des habitants pour « l’emblème » de notre bourg.

integlise2       integlise3       inteeglise1          eglise5[1]

Sources :  Maison des Religieuses, Saint-Péran – Patrimoine des Communes d’Ille et Vilaine, éditions Le Flohic.

Les commentaires sont fermés.