Architecture & Patrimoine

Panorama église2a bis

Petit village certes mais riche de son patrimoine, Saint-Péran garde en son sein de nombreuses traces du mode de vie de nos anciens : fontaines, lavoirs, puits, fours, bâtis… Suivez-nous pour une visite guidée virtuelle avant de venir faire sur place la balade historique de Saint-Péran 

Nos Fontaines

La Fontaine Sainte Emérance

patrimoine St Péran22
Fontaine Sainte Emérance

 

La Fontaine qui se situe à la sortie de Saint-Péran en direction de Treffendel est « La Fontaine St Emerance ». Celle-ci a le privilège de guérir des coliques. C’est ainsi que tous les ans des gens venaient en pèlerinage de très loin afin de soigner leur bébé. Sous la vierge de la fontaine, des gens laissaient une offrande, par la suite cette offrande était portée dans l’église sous la statue de St Emerance. Mais elle avait aussi un usage plus quotidien car le boulanger venait se ravitailler en eau à cette fontaine pour faire son pain et les gens du voisinage venaient également y puiser l’eau.

 

Fontaine au boucher

Fontaine au boucher

La fontaine au boucher

Perdue au fond des landes, on y accède par les chemins creux en partie carrossables et se trouve à proximité d’un lavoir. C’est un lieu pittoresque qui laisse une grande place à la rêverie et à l’imaginaire..

    Nos lavoirs

Les lavoirs permettaient aux femmes du village d’effectuer le lavage domestique du linge. A genoux, avec des gestes inlassablement répétés, elles battaient, frottaient, rinçaient et essoraient leur linge en toutes saisons… Heureusement dans les années 50 le lave-linge intègre peu à peu les foyers libérant ainsi les femmes d’une lourde corvée. Aujourd’hui Saint-Péran à su conserver ses lavoirs en mémoire de cet usage passé.

Le lavoir au boucher

Lavoir au boucher

Lavoir au boucher

Ce lavoir se situe à quelques pas de la fontaine au boucher

Le lavoir de la Martinais

Lavoir de la Martinais

Lavoir de la Martinais

Le lavoir route de Treffendel

Lavoir route de Treffendel

Lavoir route de Treffendel

Il est le seul lavoir du village à être protégé par une charpente. Il a fait l’objet d’une restauration respectant l’architecture initiale en.

 

 

 

 

 

Nos puits

Le puits de la place du bourg

Source place de l'église

Puits place du bourg

Ce puits se trouvant sur la place de l’église, fût construit par le Maire Monsieur Ferron et inauguré le 4 août 1946. Toujours fonctionnel, il accuse une profondeur de 22 m 40 et son eau ne tarissant jamais.

Notons qu’actuellement l’eau potable du réseau vient de l’étang bleu de Paimpont, ancienne mine de fer noyée sur une surface de 3 ha 80 ares.

puits_plaque

Plaque du puits place du bourg

Le puits du gîte de Villeneuve

Puits gîte de Villeneuve

Puits gîte de Villeneuve

Ce puits récemment rénové est visible près des gites deVilleneuve.

 

 

 

 

 

Le puits route d’Iffendic

 

Puits XXXXXXXX

Puits route d’Iffendic

Ce puits à été construit en 2012 sur l’emplacement d’une ancienne source. 

 

 

 

Nos fours

Exemple de four à La Noé Paillard

Exemple de four à La Noé Paillard

Saint-Péran compte de nombreux fours à pain dont certains sont encore utilisés. Il ont été construits à l’extérieur des maisons, dans les cours ou les jardins. Ces fours se caractérisent par une couverture très pentue, en ardoises tenues par de grands clous plantés directement dans la masse de terre qui recouvre la chambre de cuisson, sans aucune charpente. La voûte de la chambre de cuisson était construite non pas en briques, mais en argile crue. Il était nécessaire de refaire cette couche d’argile à intervalles réguliers; pour cela, il fallait gratter la vieille couche d’argile et en étaler une nouvelle, le tout dans une position inconfortable : couché sur le dos, le devant du corps à l’intérieur du four. Il fallait ensuite chauffer le four pour cuire la nouvelle voûte.

Nos bâtis

Les anciennes maisons du bourg de Saint-Péran ont traditionnellement été construites en pierres. Elles contribues grandement au charme de notre village. Certains bâtis sont représentatifs d’un mode de construction traditionnelle.

Pignon

3232 bisCe pignon est caractéristique de la zone frontalière géologique de Saint-Péran, mêlant schiste et grès. Ce pignon, remanié, conserve la courbure du toit à coyaux, destinés à repousser l’eau des murs.

Source : topic-topos.com

Couverture

IMG_3234 bisCette petite dépendance illustre bien les différentes techniques de couvertures utilisées localement. Les coyaux sont ici supprimés au profit d’une couverture moderne et linéaire, que permet la gouttière, grâce à un rehaussement de terre sur le petit appareillage de schiste de la maçonnerie.

Source : topic-topos.com

 

Les commentaires sont fermés.